PRESQUE RIEN – ALMOST NOTHING @Paréidolie 2016

Pavlos NIKOLAKOPOULOS & Eszter SZABO  pareidolie-salon-dessin-contemporain-marseille-pointcontemporain-partenaire

le 27 & 28 aout

@Château de Servières, 19 Boulevard Boisson, 13004 Marseille
Plus d’infos ici.

Capture d’écran 2016-08-20 à 17.17.35

Pour Paraédolie 2016, Analix Forever propose une exposition minimaliste avec deux artistes : Pavlos Nikolakopoulos (Grèce) et Eszter Szabó (Hongrie).

Pavlos Nikolakopoulos, artiste engagé, a longtemps travaillé dans ce qu’il appelle « la narration dense ». Des œuvres très chargées, surchargées de théories politiques, de citations littéraires, de slogans. C’était au tout début des années 2010. Mais dès 2012, alors que « le terrorisme de la destruction fleurit » en Grèce, Nikolakopoulos, tout en poursuivant le même fil de pensée, explore l’équilibre dynamique des désirs, et pour ce faire commence à créer des espaces vides pour permettre davantage de contemplation que de critique. Toute narration a disparu. Le blanc prédomine. Une épure aussi philosophique que pragmatique. Presque rien. Un minimalisme formel d’autant plus poignant qu’il est chargé de questionnements politiques lourds de sens.

Pour Eszter Szabó, le « presque rien », ce sont les « petits riens » de la vie quotidienne. La jeune artiste, qui vient de passer deux ans au Fresnoy, dans son pays depuis toujours observe, prend le temps de déceler les moindres détails, si familiers qu’ils en deviennent presque invisibles et les fait revivre dans ses dessins minuscules où les personnages fictifs s’inspirent des ceux, bien réels qu’elle a rencontrés, écoutés, photographiés, filmés, aimés, quelques instants, dans la rue. La vulnérabilité, l’inertie, la lassitude, l’indifférence, la méchanceté, la solidarité aussi, sans emphase, se font jour sous nos yeux enchantés dans les minuscules aquarelles de Szabo – qui deviennent parfois des vidéos. Esther Szabó nous conduit par la main vers une identification troublante aux sujets de son émerveillement.

Le minimalisme de Pavlos Nikolakopoulos et Eszter Szabó est une forme d’invitation à la contemplation et au questionnement : comment vivons-vous ? De quoi avons-nous vraiment besoin ? De presque rien : de plénitude.

Leave a comment

Filed under Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s